Dans une optique de faire connaitre les structures de l’État, leur fonctionnement et leur rôle à ses militants, le Cadre de Concertation Renaissance Burkina Faso (CCRBF) en collaboration avec l’Association pour la Solidarité et le Développement des Jeunes (ASDJ) a tenu une séance de visite guidée au sein du secrétariat général du gouvernement et du conseil des ministres (SGGCM). Cette visite guidée est intervenue dans la journée jeudi 14 avril 2022.

Cette visite a réuni des correspondants, des coordonnateurs, des points focaux et des personnes ressources du cadre.  Des mots des premiers responsables du cadre, cette visite est organisée dans le but de faire connaître le SGGCM, son rôle, ses engagements et son organisation à ses militants. Aboubacar Compaoré , Coordonnateur national du CCRBF fait comprendre que le choix du SGGCM est dû au fait que « Le SGGCM est l’institution chargée de la vulgarisation des lois et des textes ». Par ailleurs, il note que la loi concerne tout le monde et étant proche des populations, il est judicieux pour le CCRBF de comprendre afin de vulgariser les lois et textes adoptés et en vigueur. « Nous sommes sur tout le territoire du Burkina Faso, nous sommes si proche des populations on a jugé que c’était important de venir écouter et savoir ce qui se passe ici pour faire passer l’information aux populations », a-t-il renseigné après avoir indiqué que si personne n’est censée ignorer la loi, il faudrait aller chercher à la comprendre. 

Aboubacar Compaoré , Coordonnateur national du CCRBF

 Le Secrétaire général adjoint (SGA), du SGGCM, s’est réjoui de cette visite du CCRBF et de l’ASDJ. Il n’a pas manqué de remercier les responsables du CCRBF pour le choix du SGGCM, « c’est de la satisfaction que j’éprouve présentement à l’issue de cette visite », a laissé entendre le SGA. Il a par la même occasion invité les autres associations à imiter le pas du CCRBF afin de se familiariser avec l’institution.

SGA du SGGCM

  Pour Idrissa Guiattin, coordonnateur national du cercle de linguistique et participant à la visite, il est du devoir de toutes les associations de passer au SGGCM afin de s’imprégner des réalités de l’institution gouvernementale. Il affirme avoir découvert le fonctionnement de l’institution et ce qui est accomplie comme tâche par les différents agents du SGGCM. « On a appris beaucoup à travers cette visite, on a vu comment on conçoit le journal officiel du Faso, son importance pour une association, les difficultés du SGGCM », a soutenu Idrissa Guiattin. Il promet être un relais d’information du SGGCM auprès des populations. 

Tiba Kassamse Ouédraogo

Team2Faso.com


Like it? Share with your friends!

Quelle est votre réaction?

Enervé Enervé
0
Enervé
confus confus
0
confus
Echec Echec
0
Echec
Amusant Amusant
0
Amusant
geek geek
0
geek
J'adore J'adore
0
J'adore
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.