16 juin 2024

Dans un communiqué publié lundi 29 avril 2024, les Forces armées maliennes (FAMa) ont annoncé avoir neutralisé un haut responsable de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS), le dimanche 28 avril lors d’une opération dans la région de Ménaka, dans le nord-est du pays.

Selon plusieurs sources, il s’agit du tristement célèbre Abou Houzeifa dit « Hugo Al Maghribi», impliqué dans plusieurs attaques meurtrières de ces dernières années dans la zone des trois frontières. Sa tête avait été alors mise à prix pour 5 millions de dollars soit 3,4 milliards CFA, par le département d’Etat américain, ce qui confirme l’importance de cette cible de grande valeur désormais rayée de la terre.


Profitez de -15% sur vos achats grâce au code promo : CN217

La première annonce a été révélée par Moussa Ag Acharatoumane, Secrétaire général du Mouvement pour la Salut de l’Azawad (MSA) et membre du Conseil national de transition malien (CNT), qui dès le dimanche 28 avril 2024 a annoncé dans un post sur X, la neutralisation par les soldats maliens du chef terroriste.

« Les forces armées maliennes viennent de neutraliser au cours d’une opération terrestre l’un des plus grands chefs de Daesh, le tristement célèbre Abou Houzeifa dit Hugo ce jour dimanche 28 avril 2024 dans la zone d’Indelimane (Talataye, GAO). Hugo était le plus grand chef militaire de Daesh dans la zone des trois frontières. Un des plus emblématiques leaders de cette nébuleuse. Il est responsable de plusieurs attaques contre les populations maliennes et nigériennes. Il dirigeait le commando qui a attaqué les forces spéciales américaines à Tongo-Tongo au Niger en 2017. Mes sincères félicitations aux FAMas pour cette belle victoire contre l’obscurantisme », a publié le responsable de ce groupe signataire des anciens accords d’Alger.

Le lundi 29 avril, un communiqué lu sur la chaine publique malienne confirmait l’information avec plus de précisions. « L’armée Malienne vient d’éliminer ce dimanche 28 avril 2024 un ennemi de la paix en la personne d’Abou Houzeifa dit Hugo, un chef terroriste », a diffusé au JT de l’ORTM.

Egalement, sur les réseaux sociaux, l’armée malienne a confirmé l’information.  « L’identification et les indices recueillis confirment la mort d’Abou Houzeifa, un terroriste étranger de grande renommée auteur de plusieurs exactions sur les populations civiles innocentes et des attaques contre des forces armées de l’Alliance des Etats du Sahel et des forces étrangères », a précisé le communiqué.

Selon plusieurs spécialistes des questions sécuritaires au Sahel, « Hugo Al Maghribi », de nationalité marocaine, était un des plus importants commandants des factions locales de l’Etat islamique dans la zone des trois frontières où il a planifié et mené plusieurs attaques meurtrières contre des positions des forces armées mais aussi des civils. D’après les mêmes sources, il était arrivé au Mali en 2012 et a été actif au sein du Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), devenu depuis l’Etat islamique au Sahel (EIS), menant des attaques au Mali et au Niger, dans la région dite des trois frontières.

Source : Actu Niger

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information