16 juin 2024

L’archer Lamou Célestin Ky du Nayala dans la région de la Boucle du Mouhoun a remporté jeudi à Bobo-Dioulasso la compétition du tir à l’arc de la Semaine nationale de la culture dans la catégorie pool adultes hommes.

Le tireur du Nayala Lamou Ky a engrangé au total 13 points sur 60 sur ses deux passages sur la ligne de tir. Il a récolté 6 points à son premier passage et 7 points au second, détrônant ainsi le vainqueur de l’année dernière Patrice Débé, auteur d’une surprenante contreperformance lors de ses passages sur la ligne de tir. Tous ses tirs se sont terminés hors cadre.

« J’échoue chaque année que je viens à cette compétition à la SNC mais je ne me suis jamais découragé. J’ai travaillé dur cette année avant de venir. Celui que j’ai succédé vient du Nayala », a dit le grand vainqueur du jour, du concours du tir à l’arc, Célestin Ky.

Au niveau de la catégorie pool dames c’est Sib Pahirèna de Gaoua dans le Sud-ouest qui a ravi la vedette à ses concurrentes. Elle a marqué 6 points sur 60 possible.

Dans la catégorie pool jeunes garçons c’est Houkoune Hien du Sud-Ouest qui a été plus adroit que tous. Il a engrangé 28 points, soit 15 au premier passage et 13 au second. Il dit s’être bien préparé avec du matériel adapté pour ces genres de compétition. Chez les filles c’est Wiè Dabiré qui a été championne.

Le président du jury du tir à l’arc Pierre Badiel juge faible le niveau de la compétition cette année. « Le niveau n’est pas du tout bon », a-t-il dit mentionnant que c’est au niveau des jeunes que c’est acceptable avec le premier qui a récolté 28 points contre 13 chez les adultes hommes.

« C’est dû au fait qu’il n’y a pas eu assez d’entrainement. Lors des régionales il y a eu un peu de laxisme. Il y a des archers qui n’ont même pas tiré mais qui ont été qualifiés. D’autres n’ont même pas touché la cible mais qui ont été qualifiés », a expliqué le président du jury Pierre Badiel.


Profitez de -15% sur vos achats grâce au code promo : CN217

Il a relevé qu’il faut que les archers s’entrainent mieux et que les jurys de sélection dans les régions soient plus rigoureux pour les prochaines éditions. « Si le résultat est infructueux, qu’on déclare infructueux et on continue », s’est-il plaint.

Les organisateurs de la compétition ont fait savoir que les résultats officiels seront proclamés par la suite après une minutieuse vérification. La finale au niveau de la lutte, l’autre compétition sportive de la SNC, se déroule ce jeudi soir (15h30) dans l’arène du stade Wobi.

La SNC Bobo 2024 se déroule du 27 avril au 4 mai

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information