18 juillet 2024

Le ministère en charge du genre et de la famille, en partenariat avec l’UNFPA Burkina, a organisé une conférence publique à Ouagadougou le 30 novembre 2023 pour sensibiliser sur les violences à l’égard des femmes et des filles. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des « 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre », avec pour thème national « violences sexuelles liées au terrorisme dans un contexte de crise sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives ».

L’objectif principal de cette conférence publique était de mettre en lumière l’ampleur des violences sexuelles liées au terrorisme dans un contexte de crises sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso. Selon le représentant de la ministre en charge du genre et de la famille, Livingstone Saba, cette initiative visait également à contribuer à la réduction des violences à l’égard des femmes et des filles dans un contexte de crise sécuritaire dans le pays.

La représentante du Coordonnateur par intérim du Système des nations unies au Burkina Faso, Ann Turinayo, a souligné que le thème mondial de cette année était « Investir pour prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles ». Elle a appelé tous les acteurs à accorder la priorité au financement de différentes stratégies de prévention, y compris celles qui impliquent davantage les communautés, en particulier les personnes influentes et les leaders, pour mettre fin à ce phénomène.

La conférence a été l’occasion pour les participants de discuter des défis et des perspectives liés à la lutte contre les violences sexuelles liées au terrorisme dans un contexte de crises sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso. Des experts, des représentants d’organisations de la société civile, des responsables gouvernementaux et des membres de la communauté ont échangé sur les différentes approches et actions à mettre en œuvre pour lutter contre ces violences.

La conférence a permis de sensibiliser sur l’importance de la prévention des violences à l’égard des femmes et des filles, en mettant l’accent sur le rôle crucial des communautés et des leaders dans ce processus. Les participants ont également été encouragés à soutenir financièrement les initiatives de prévention et à s’engager activement dans la lutte contre les violences basées sur le genre.

En conclusion, la conférence publique organisée par le ministère en charge du genre et de la famille, en collaboration avec l’UNFPA Burkina, a été un moment important pour mettre en lumière l’ampleur des violences sexuelles liées au terrorisme dans un contexte de crises sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso. Elle a également permis de souligner l’importance de l’investissement dans la prévention de ces violences et de mobiliser les différents acteurs pour lutter contre ce fléau.

Estelle KONKOBO

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information