L’artiste musicien Kayawoto a organisé une conférence de presse le vendredi 26 Février pour annoncer officiellement la sortie de son premier album qu’il a décidé de nommer << Maouland >>. Un nom qu’il tire de son royaume imaginaire où les habitants sont appelés les  » Maoulandais ».


S’inscrivant dans le genre musical (hip hop) très prisé par les mélomanes surtout les jeunes, l’artiste se veut d’être un phare ,mais aussi une balise de la nouvelle génération du hip hop Burkinabè et Africaine. Un souhait qui est déjà réalisé a en croire la mobilisation du public ,qui, on croirait participer à un concert guichet fermé plutôt qu’à une conférence de presse. En effet, mis à part les journalistes, les acteurs culturels et quelques artistes venus le soutenir , il y’a eu également beaucoup de jeunes mélomanes qui sont pour la plupart, des élèves des collèges et lycées qui ont désertés les classes pour soutenir leur artistes qu’ils disent être leur « rapking226 ».

Les élèves


L’album comporte 14 titres chantés dans la langue qu’il dit se sentir à l’aise à savoir le Moorée. Tous les 14 titres abordent des thématiques d’actualités émanent des expériences personnelles qu’il a eu à vivre mais aussi des expériences que certaines personnes de son entourage ont vécues. Des collaborations ne passent pas inaperçues notamment celle avec le rappeur Smockey que l’artiste reconnait ouvertement,avoir été inspiré par ce grand rappeur Burkinabè. Sans oublier les artistes Floby et Mr Wens que Kayawoto appelle affectueusement « Ses doyens ».

L’artiste Smockey


La veille de la sortie de son album, l’artiste a publié le teaser du clip d’un de ses titres intitulé << toon toumné>> .Un très beau clip chanté en langue Mooré et avec un décor qui en jette. En effet , pour ce clip, l’artiste a mis les petits plats dans les grands en laissant tout le monde sans voix puisqu’il est allé dans la ville de toutes les démesures et du luxe, à savoir Dubaï pour le tournage de ce clip vidéo qui parle de la richesse. Une innovation qui n’est pas du goût de certaines personnes qui qualifie le clip d’être « Un clip OGM », c’est à dire illusoire parce que les images ne reflètent en aucun cas les réalités du pays. Un point de vu que beaucoup ne partagent pas et félicitent l’artiste pour cette révolution artistique.

Une image du clip

En rappel, son clip << Rankanra biga>> du même album avait lui aussi suscité des critiques de la part de certains acteurs culturels qui trouvaient que les images étaient trop osées. Des critiques que les mélomanes ont trouvé hypocrites et anodines .

<<Faire voyager l’album à l’international >>, tel est le souhait de San Rémy Traoré, producteur de l’artiste.

Producteur de Kayawoto


Un premier album avec autant d’engouement et de critiques !! Est ce un bon présage pour ce jeune rappeur??

Mouniratou KAORE


Like it? Share with your friends!

Quelle est votre réaction?

Enervé Enervé
0
Enervé
confus confus
0
confus
Echec Echec
0
Echec
Amusant Amusant
0
Amusant
geek geek
0
geek
J'adore J'adore
3
J'adore
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
1
win
Team2Faso

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.