14 avril 2024

Le Premier ministre, Me Apollinaire Kyelem de Tambèla, a exhorté lundi, les Burkinabè favorables aux réformes devant assainir la gouvernance et les finances publiques, « à dresser contre ceux qui font de tout bois pour abattre la Transition ».

Le Premier ministre Me Apollinaire Kyelem de Tambèla a fait le point le lundi 23 octobre 2023, de situations de mal gouvernance que la Transition’ a trouvées dès son arrivée.

Il a notamment fait cas de ces opérateurs économiques nationaux et internationaux contraints de débourser des fortes sommes d’argent pour faire examiner leurs projets d’investissements, des enrichissements illicites rendus légaux par des textes pris à dessein et des sommes énormes englouties dans des études sans que les projets ne voient le jour.

Le chef du gouvernement a aussi dénoncé un système de rémunération exorbitant dans un pays pourtant en difficulté, de nombreux dossiers en justice qui n’aboutissent pas et des institutions de contrôles où des entraves à la bonne gouvernance existent.

D’après Me Apollinaire Kyelem de Tambela, « beaucoup de réformes s’imposent donc pour la refondation de l’Etat et de la société»,

Il a exhorté les Burkinabè favorables à ces réformes, à défendre la Transition.

« Beaucoup sentant venir des réformes qu’ils ne souhaitent pas, font feu de tout bois pour abattre le régime de la Transition. Quoi de plus normal. Pendant que certains se battent pour l’avenir du pays, d’autres se battent pour leur avenir personnel. Cela doit être connu pour que chacun prenne position en toute connaissance de cause.

Il revient à ceux qui s’identifient dans les réformes initiées ou projetées par la Transition de se dresser pour la défendre», a-t-il dit.

Notons que le Premier ministre s’exprimait à l’occasion d’une journée consacrée au drapeau national, dans le cadre de la Semaine nationale de la citoyenneté.

«Ceux qui ont conçu le drapeau (d’août 1984) que nous célébrons, n’ont pas été défendus quand l’adversité sur toutes ses formes, s’est dressée contre eux. Cela doit servir de leçon à tous. C’est alors que nous mériteront du drapeau de la révolution sankariste», a martelé Me Apollinaire Kyelem de Tambèla.

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information Oui, j'accepte ! Non Merci