19 mai 2024

Les députés de l’Assemblée Législative de Transition (ALT) se sont réunis en séance plénière ce vendredi 15 septembre 2023 pour examiner trois questions orales avec débats. L’une de ces questions a été posée par le député Salif Yada et adressée au ministre du développement industriel, du commerce, de l’Artisanat et des petites et moyennes entreprises, Serge Poda.

Il s’agit de la consommation abusive de stupéfiants et de boissons frelatées alcoolisées par les jeunes ainsi que la nécessité d’actualiser la règlementation de l’importation et de la commercialisation de ces produits.

Dans ses réponses, le ministre Serge Poda a rappelé les mesures déjà prises par le gouvernement pour lutter contre la prolifération de ces types de boissons. Il s’est aussi attardé sur les perspectives pour une règlementation complète du secteur.

Parmi ces mesures, on note des arrêtés pris en 2019 et 2021 pour règlementer la production, l’importation, la commercialisation de ces boissons dont « la consommation abusive est préjudiciable à la santé du consommateur surtout sa franche jeune ».

Selon le ministre en charge du commerce, de 2019 à 2023, 2 250 importateurs, grossistes et détaillants ont été contrôlés. Ces contrôles ont permis de saisir 301 423 litres de liqueurs et boissons frelatées sur le territoire national, soit une valeur estimative de plus 265 millions de FCFA.

Pour consolider ces acquis et assainir ce secteur, un arrêté interministériel portant règlementation de la production, de l’importation et de la commercialisation des boissons sans alcool et des boissons énergisantes au Burkina Faso est en cours d’élaboration.

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information Oui, j'accepte ! Non Merci