18 juillet 2024

Le Japon a une longue tradition de coopération avec le Burkina Faso. La quantité de riz octroyée par le Japon, soit plus de 3 000 tonnes, a permis de répondre aux besoins alimentaires de nombreuses personnes dans le pays.

La réunion du comité consultatif de l’aide japonaise en riz à Ouagadougou a permis de faire le bilan de cette aide alimentaire pour l’année fiscale japonaise 2021(KR 2021), ce mercredi 29 novembre 2023, à Ouagadougou . La présence du secrétaire général du ministère de l’agriculture, Gaoussou Sanou, a souligné l’importance de cette coopération pour le Burkina Faso.

Sur les 3 196,607 tonnes de riz consenties par le Japon, 3 072,9 380 tonnes ont été réceptionnées, et une grande partie a été vendue à un prix social de 10 000 francs CFA le sac de 39 kg à travers tout le pays. Cette initiative a permis de rendre le riz accessible à un plus grand nombre de personnes, contribuant ainsi à lutter contre l’insécurité alimentaire.

En plus de la vente à prix social, une quantité importante de riz a été distribuée gratuitement à des associations caritatives, dont 100 tonnes au CONASUR. Cette distribution gratuite a permis de soutenir les populations les plus vulnérables, qui ont souvent du mal à accéder à une alimentation suffisante.

«Sur un volume total de 3 072,9 380 tonnes de riz sain réceptionnées, 1 900,17 tonnes ont été vendues aux consommateurs à un prix social de 10 000 francs CFA le sac de 39 kg sur tout le territoire national et 1 172,768 tonnes distribuées gratuitement à des associations caritatives dont 100 tonnes au CONASUR», a expliqué M. Sanou.

Les recettes issues de la vente de ce riz ont été entièrement reversées dans un fonds de contrepartie, avec un taux de 107% de reversé par rapport au montant minimum à reverser. Cette somme servira à financer des projets de développement au Burkina Faso, ce qui démontre l’impact durable de cette coopération.

Au-delà de l’aspect purement alimentaire, cette aide en riz du Japon a également des implications économiques et sociales importantes pour le Burkina Faso. En soutenant la production locale de riz, en rendant l’alimentation plus accessible, et en contribuant au financement de projets de développement, cette coopération contribue au bien-être des populations burkinabè.

Estelle KONKOBO

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information