QUI EST KALAM KUNDE ?

Chaque être est un être des ‘’lointains’’ donc fait de son histoire! Africaine d’origine Burkinabè, née à Abidjan, KALAMa renoué avec sa terre patrie au soir de ses 5 ans. Auprès de ses grands-parents, elle n’eut pas la chance d’aller à l’école qui est d’ailleurs ‘’une chose d’homme’’ à en croire certains à l’époque. Alors pour colorer ses journées, elle les passait auprès de sa grand-mère à vendre des fruits et légumes et après elle terminait ses soirées à entonner des mélodies et danser au claire de lune.

L’art vient à l’artiste! En 1988, alors que les troupes dodo faisaient la pluie et le beau temps dans son quartier de Cissinà Ouagadougou, KALAM est entrainé par leurs musiques mais surtout par la danse. Né dans l’âme, l’art prend possession de son être! A quatorze(14) ans, elle intègre incognito la troupe de ’’Salou’’ du quartier. Une supercherie qui fut d’un feu de paille car le talent, tel le vent, se répand. En plus d’être sur les lèvres de tous, la simple évocation de son nom, faisait penser; danses ‘’Salou’’, ‘’Warba’’ et liwaga. Malgré les réprimandes des grands-parents elle va embrasser totalement la danse. L’art grandit et va en s’universalisant ! A 19 ans, elle atterrit la grande scène des danses dites modernes. C’était le printemps des danses zaïroises au Burkina. Sous le sobriquet de Reine CATILA, elle se fit une renommée et des prix. C’est ainsi qu’elle servira des artistes comme danseuses et travaillera avec des grands noms de la danse contemporaine et de la chorégraphie tels Irène TASSEMBEDO, SaliaNi Seydou, feu Amadou BOUROU… et fera montre de son talent en passant par Abidjan, Accra, Lomé, Niamey, Bamako, Guadeloupe et l’Espagne.En raison d’un problème de genou, KALAM raccroche avec la danse pour répondre à l’appel de la musique en 2007!

KALAM & LA MUSIQUE, L’artiste est celui qui boit à plusieurs sources! La musique et la danse sont les filles d’une même mère. Elles vont de pair: l’une appelant ou provoquant l’autre. KALAM va alors à l’école de la chanson. Elle se formera auprès de feue DjataIlebou,de AloysNikiema, Professeur de musique et de l’émérite Artiste, Bill AkaKora. Aussi se voit-elle, appelée par un instrument qui, dans la tradition moaghaet aux yeux de plus d’un, n’est pas l’apanage de la femme: ‘’LE KUNDE’’. Cette guitare traditionnelle mythique et mystique dans certaines traditions, a tout de même séduit et gagne KALAM qui se pliera à son jeu, et ceux, pas sans grandes difficultés. Nombreux sont ces connaisseurs de l’instrument qui ont boudé de partager leur maitrise du kundéavec l’Artiste, du simple fait qu’elle


Like it? Share with your friends!

Quelle est votre réaction?

Enervé Enervé
0
Enervé
confus confus
0
confus
Echec Echec
0
Echec
Amusant Amusant
0
Amusant
geek geek
0
geek
J'adore J'adore
0
J'adore
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win
Team2Faso

15 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  1. Hello! I could have sworn I’ve been to this blog before but after browsing through some of the post I realized it’s new to me. Anyways, I’m definitely happy I found it and I’ll be book-marking and checking back frequently!

  2. Hello! I could have sworn I’ve been to this blog before but after browsing through some of the post I realized it’s new to me. Anyways, I’m definitely happy I found it and I’ll be book-marking and checking back frequently!

  3. Hello! I could have sworn I’ve been to this blog before but after browsing through some of the post I realized it’s new to me. Anyways, I’m definitely happy I found it and I’ll be book-marking and checking back frequently!

  4. Thank you for every other informative blog. The place else may I
    am getting that type of info written in such a perfect method?
    I have a project that I’m simply now operating on, and I’ve
    been on the look out for such information.

  5. I like the helpful info you provide in your articles. I’ll bookmark your blog and check again here
    regularly. I am quite sure I’ll learn a lot of new stuff
    right here! Best of luck for the next!