14 avril 2024

Les burkinabé usagers des routes composent depuis un certain temps avec de plus en plus de mineurs dans la circulation et Ouagadougou la capitale ne fait exception à la règle. Ces derniers généralement élèves font usages de nombreux types d’engins passant des vélomoteurs aux grosses cylindrée. L’usage de ces engins semble ne pas respecter les lois en vigueurs, certains des usagers n’ont pas encore atteint l’âge minimal d’obtention d’un permis de conduire selon la loi en vigueur au Burkina Faso.

Nombreux sont les élèves qui reçoivent pour leurs brillants résultats scolaires des cyclomoteurs et motos de tous types comme récompenses et cadeaux. Ces cadeaux ont remplacés les romans, dictionnaires et autres documents de nature pédagogique. Ils procurent certes de la joie aux bénéficiaires mais certains parents ne respectent pas forcement les conditions et les normes en la matière.

L’avènement, de ce phénomène qui prend de l’ampleur a pris certains parents d’élèves qui ont emboité le pas  en dotant leurs enfants d’engin de tous types. Ces dotations  ont ôté la volonté et l’habitude à d’autres de déposer leurs enfants à l’école. Ainsi d’autres enfants apprennent la conduite sur le tas et  sous l’emprise de leurs camarades s’adonnent à certaines pratiques dangereuses.  

Hormis les élèves qui sont détenteurs de ces engins, nous avons également d’autres mineures généralement des apprentis mécaniciens qui font le plus souvent de la vitesse avec tous types d’engins de certains de leurs clients sur des axes généralement embouteillé. Dans leur grande majorité, Ils ignorent le code de la route et sont victimes d’accidents de la circulation due certainement à cette méconnaissance du code de la route ou de la non maîtrise de certaines situations.

Au Burkina Faso, le code la route prend en compte de nombreux types d’engins des vélomoteurs aux grosses cylindrées. La  LOI N°005-2018/AN, portant fixation des règles relatives à l’établissement, la délivrance et la validité des permis de conduire au Burkina Faso indique que tous types des d’engins. Elle fixe l’âge minimum pour l’acquisition d’un permis de conduire à  (14) quatorze ans notamment pour la catégorie A1 qui concerne les vélomoteurs ou cyclomoteurs avec ou sans side-cars d’une cylindrée ne dépassant pas 125 cm3 et d’une puissance n’excédant pas 11 Kw (motocycles légers).

En rappel, le code de la route au Burkina Faso prévoit neuf catégories de permis de conduire notamment, le A,  A1, B, B1, C, D, E, F et BCD.

Tiba Kassamse Ouedraogo

www.team2faso.com

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information Oui, j'accepte ! Non Merci