14 avril 2024

La nouvelle usine dénommée «HAASSEY International», spécialisée dans la production de boissons gazeuses de marque «Babali» a été inaugurée, le vendredi 23 février 2024 à Orodara, chef-lieu de la province du Kénédougou, région des Hauts-Bassins par le Premier ministre Apollinaire Kyélem.

Cette nouvelle unité de production de marque de boissons gazeuses s’inscrit en droit ligne de l’ambition gouvernementale qui est de « créer un secteur privé résilient et dynamique pour en faire un véritable moteur de la croissance économique, créateur d’emplois et de richesse». 

7,470 milliards de francs CFA, c’est l’investissement du groupe Presta Sud/Babali dans cette unité qui emploie 562 agents permanents et 700 journaliers, avec environ 10 000 emplois indirects.


Profitez de -15% sur vos achats grâce au code promo : CN217

Elle vient élargir la gamme de produits de la marque «Babali». Et surtout avec plusieurs saveurs rafraîchissantes de citron, d’orange, d’énergie et de cola, ainsi que l’eau gazeuse.

Cette unité de production est bâtie sur une superficie d’environ 10 hectares, selon le service de communication du premier ministère. Sur cette superficie écrit-il, l’usine est composée d’une unité de traitement d’eau équipée de filtres fin et un système UV, un magasin de matières premières et consommables, deux siroperies avec pasteurisateurs et stations de nettoyage automatique, une ligne complète de mise en bidons de 15 000 bouteilles par heure équipée d’un prémix, d’un tribloc.

Elle comporte également une unité d’ensachage d’eau aromatisée, une unité de fabrication de dioxyde de carbone pour les boissons gazeuses, un laboratoire d’analyse équipé pour les analyses physico-chimique et microbiologique.

Selon le chef du gouvernement Apollinaire Kyélèm, « les autorités de la Transition comptent sur les opérateurs économiques pour booster notre économie dans tous les secteurs d’activités, notamment industriel, agro-industriel».

De ses explications, « c’est le privé qui emploie le plus. C’est à travers les entreprises privées que chaque Burkinabè peut se réaliser comme il le veut, ce qui n’est pas forcément le cas dans le public (…) Des Burkinabè, malheureusement, quittent leur pays pour aller à l’aventure, alors qu’on peut tout faire sur place. On peut réaliser ce qu’on veut au Burkina Faso».

Le chef du gouvernement invite les Burkinabè à consommer les produits qui vont sortir de cette nouvelle usine.

Devant le premier ministre Kyélem, le PDG du groupe Presta Sud/Babali, Mahamoudou Barry, n’a pas manqué d’exprimer quelques doléances.

Il s’agit entre autres, de l’application d’un tarif préférentiel au niveau des charges liés aux coûts élevés de l’électricité afin de juguler les charges de production et augmenter ainsi le niveau des investissements.

Aussi, il cite le renforcement des actions de contrôles, à travers le maillage du territoire national pour lutter contre la récurrente question de la concurrence déloyale et la facilitation de délivrance des documents administratifs nécessaire à l’importation des matières premières utilisées dans la production des produits finis.


Profitez de -15% sur vos achats grâce au code promo : CN217

Pour soutenir le gouvernement dans cette lutte contre le terrorisme, les opérateurs économiques du grand Ouest, regroupés au sein de l’association CADRE, ont fait un don de 10 millions de francs CFA.

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information Oui, j'accepte ! Non Merci