18 juillet 2024

Plus de 140 sociétés contrôlées par des dirigeants chinois exploitent illégalement des ressources minières dans la province du Sud-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). C’est ce qu’a annoncé le nouveau gouverneur de la province, Jean-Jacques Purusi, dans son discours d’entrée en fonction.

« Des recherches réalisées ont montré qu’il existe 147 sociétés minières opérant illégalement au Sud-Kivu. Nous avons contacté l’ambassade de Chine à Kinshasa et lui avons demandé de prendre des mesures pour que ces entreprises chinoises restituent les fonds qu’elles gagnaient illégalement dans notre province », a-t-il déclaré, cité par le site d’information Actualité.

Selon le gouverneur, la plupart de ces entreprises disposaient des licences nécessaires du gouvernement de la RDC, mais elles ont expiré il y a 8 à 10 ans.

M. Purusi a constaté que ces groupes chinois extraient 100 kg d’or tous les deux mois, sans l’enregistrer. Ils seront tous soumis à un « examen rigoureux » afin de déterminer la responsabilité de chaque groupe, a ajouté le gouverneur.

Partagez cet article

Découvrez votre espace d'ambiance et de la bonne humeur !!!

X
Activez les Notifications Pour ne manquer aucune Information