Le premier ministre, chef du gouvernement Albert Ouédraogo a procède cet mardi 9 août 2022 au lancement officiel de la sixième édition de la semaine de la sécurité routière placée sous le thème « le port du casque, une nécessité vitale ». Placée sous son patronage, cette édition de la sécurité routière est prévue du 9 au 13 Aout 2022 à Ouagadougou avec un programme d’activité.

Cette sixième semaine sera  ponctuée d’événement majeur tels que l’organisation d’une séance de sensibilisation sur le port du casque et de la ceinture de sécurité dans le carrefour de la jeunesse a Tampouy le jeudi 11 aout , la distribution tous au long de la semaine, du décret portant obligation d’intégrer le casque aux équipements de la moto lors de la vente ; l’animation d’émission radiophonique sur la sécurité routière ; une  séance aérobic a la place du rondpoint des martyres  et de l’organisation d’une caravane sur le port du casque le samedi 13 aout 2022.

Le ministre en charge des transports, Mahamoudou Zampaligré, président de cette sixième édition a fait comprendre que cette édition a pour but de « fédérée les efforts de l’administration centrale avec celles des administration décentralisées et déconcentrée ainsi que les organisations de la société, les entreprise privée et l’ensemble des usagers de la route dans l’exécution des actions de promotion de la sécurité routières. » Il a par la suite renseigné que pour « L’insécurité routières coûte très chère pour un pays à faible revenu qu’est le nôtre ». A l’entendre, les autorités ont déjà pris des mesures pour face efficacement à ce fléau.  « Au nombre de ces mesures figurent en bonne place l’institution obligatoire du port de casque de protection pour les usagers des engins a deux roues motorisés », dit-il.

Le premier ministre Albert Ouédraogo, patron de la présente édition a quant a lui fait noter que « la problématique de la sécurité routières est une préoccupation majeure pour tous les gouvernements du monde ».  Il fait noter par ailleurs que 80% des accidents qui se produisent sont dues au fait de l’homme. Pour lui les principaux facteurs sont essentiellement la pratique de la vitesse, la pratique de la surcharge, du surnombre, le non port des casques et les conduites avec les capacités affaiblie dues notamment à l’alcool, aux stupéfiants, a la fatigue et aux distractions. Le patron de la sixième édition informe que « il est temps d’aller vers l’application des textes réglementaires sur le port du casque et du contrôle sanction ».

Ministre en charge de la jeunesse Abdoul Wabou Drabo, représentant des parrains que sont celui en charge de la sécurité ; celui en charge de l’éducation et celui du commerce a invité les jeunes qui sont en majorité des usagers des engins a deux roues à participer activement aux activités au cours de la semaine afin de mieux comprendre les thématiques qui seront développés. La sécurité routière, ne saurait être l’affaire d’une seule structure ni de quelques acteurs.  Elle est l’affaire de tous », fait il noter tous en indiquant que chacun a un rôle important à jouer, d’abord en adoptant un comportement responsable et ensuite en sensibilisant ses proches sur les comportements à risque.

Tiba Kassamse Ouédraogo

www.team2faso.com


Like it? Share with your friends!

Quelle est votre réaction?

Enervé Enervé
0
Enervé
confus confus
0
confus
Echec Echec
0
Echec
Amusant Amusant
0
Amusant
geek geek
0
geek
J'adore J'adore
0
J'adore
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.