Appels WhatsApp sans internet, un Rwandais de 26 ans relève le défi!

Un étudiant rwandais de troisième année a inventé un prototype de réseau qui permettra aux utilisateurs de WhatsApp de passer des appels internes et internationaux sans Internet.
Dans un contexte où sur le continent africain, les appels internationaux coutent encore très cher, à 26 ans, Deodate Mugenzi pourrait voir résolu un grand problème de communication.
Cet étudiant en sciences de technologie de l’information et de la communication au Centre régional polytechnique de Kigali au Rwanda a développé un prototype qui contourne les règles traditionnelles de télécommunication et d’Internet. En effet, le prototype de Deodate Mugenzi permet aux utilisateurs de l’application de messagerie WhatsApp d’appeler des utilisateurs qui ne sont pas utilisateurs de l’application directement sur leurs numéros de téléphone, alors que jusqu’ici, seuls les utilisateurs de WhatsApp peuvent communiquer entre eux.
Connecter sans internet
Au Rwanda par exemple où selon les estimations, le nombre d’utilisateurs de smartphones est bien inférieur à 1,2 million de personnes sur quelque 12 millions de populations, le mécanisme de Deodate Mugenzi est une belle option de communication. Parce que tout comme le Rwanda, nombre de pays africains ont ce frein qui ne facilite pas les échanges avec l’international.
« Le problème est que beaucoup de gens ici au Rwanda et dans d’autres parties de l’Afrique ne peuvent pas se permettre de posséder des smartphones qui leur permettent d’utiliser tous ces services Internet. Pour y remédier, les gens devraient utiliser des services qui leur permettent de communiquer en utilisant n’importe quelle plateforme à leur disposition », dit-il.
Pour pouvoir utiliser le système, Mugenzi qui a fait à plusieurs reprises l’essai de son prototype doit enregistrer les numéros de l’appelant et du destinataire sur WhatsApp. En d’autres termes, il utilise WhatsApp comme une plateforme pour connecter deux personnes.
Le jeune entrepreneur affirme que le prototype a été développé à partir de sa passion pour la science et la technologie, ainsi que de la nécessité de résoudre les problèmes existants auxquels la plupart des gens font face dans son pays.
Pour réaliser ce bijou technologique, l’étudiant de troisième année se souvient avoir passé d’innombrables heures à la bibliothèque en essayant de relier les compétences de réseautage, de communication mobile et d’autres compétences qu’il avait acquises à l’école pour trouver une solution qui aiderait beaucoup de gens.
Selon les informations fournies par celui-ci, le système a été développé à partir du concept de physique optique, combiné avec des expériences de réseautage et de communication mobile. Il s’agit d’un prototype qui bénéficierait à la fois aux consommateurs et aux fournisseurs de services, a-t-il rassuré. « Une fois que les télécoms et les FAI auront accepté l’idée et que le système sera commercialisé, les tarifs des appels vocaux seront moins chers », pense celui-ci.
Désormais, le jeune Rwandais pense à une phase de production de masse à des fins de commercialisation. Mais avant cela, il ve. uérir beaucoup plus de compétences techniques afin d’améliorer son invention.
Actuellement, Mugenzi est en partenariat avec l’ambassade américaine au Rwanda pour former de jeunes étudiants passionnés par la technologie. L’idée est d’inspirer et de motiver plus de jeunes à poursuivre la technologie.

Ousmane Samb Panafricaniste Afrocentrique
→Source afrotribune