En essayant de recouper l’évolution de la pandémie dans certains pays, l’on pourrait croire que l’Afrique notamment le Burkina Faso doit la moindre progression du nombre de nouveaux cas vis-à-vis des pays occidentaux grâce à certaines mesures de distanciation sociale prise un peu plus tôt par rapport à ces derniers.
En effet, aux USA le premier cas confirmé était le 21 janvier. Il faut attendre un mois et demi c’est-à-dire le 04 mars pour être à 111 cas confirmés dont 12 décès. Une semaine plus tard, le 11 mars, le pays comptait 1.203 cas dont 32 décès ; une semaine de plus, le 18 mars, 8.074 cas confirmés dont 122. Ils sont à 609.422 cas confirmés dont 26.056 décès le 14 avril. L’état d’urgence sanitaire a été déclaré le 13 mars tandis que New York fermait ses écoles le 16 Mars, lorsque le pays comptait 4.372 cas confirmés dont 75 décès. En essayant de recouper l’évolution de la pandémie dans certains pays, l’on pourrait croire que l’Afrique notamment le Burkina Faso doit la moindre progression du nombre de nouveaux cas vis-à-vis des pays occidentaux grâce à certaines mesures de distanciation sociale prise un peu plus tôt par rapport à ces derniers. Pour la France, les premiers cas confirmés (03) étaient le 24 janvier. Il a fallu plus d’un mois, le 29 février pour être à 100 cas confirmés dont 2 décès. Une semaine plus tard, le 07 mars, ils étaient à 949 cas confirmés dont 16 décès ; une semaine de plus, le 14 mars, à 4.500 cas confirmés dont 91 décès. Le 15 avril le pays comptait 106.206 cas confirmés dont 17.167 décès. La fermeture des écoles était le 16 mars et le confinement le 17 mars lorsque le pays comptait 7.730 cas confirmés dont 175 décès. L’Allemagne présente également la même envolée des cas confirmés après le centième cas. Au Burkina Faso, les premiers cas confirmés (02) étaient le 09 mars. Nous avons déclaré 114 cas confirmés dont 4 décès le 23 mars c’est-à-dire 2 semaines après les premiers cas confirmés (Nous avons atteint 100 cas très rapidement) ; une semaine plus tard, le 30 mars nous étions à 261 cas confirmés dont 14 décès et le 07 avril à 414 cas confirmés dont 23 décès. Le 14 avril le pays comptait 542 cas confirmés dont 32 décès. Pour les mesures prises : le 16 mars, fermeture des écoles ; le 21 mars, couvre feu sur toute l’étendue du territoire ( avant même d’atteindre 100 cas) ; le 26 mars fermeture des marchés et yaars ; le 27 mars quarantaine des villes ayant un cas confirmé. Ainsi , lorsque nous déciderons de lever les différentes mesures prises, nous devons avoir à l’esprit que ces mesures ont probablement aidé énormément à réduire le nombre de nouveau cas. Qu’à cela ne tienne, il nous faut décrypter sincèrement la mortalité (âge, maladie associée, la chaîne de prise en charge) due au Covid 19 et essayer de rattraper certains manquements, afin de nous outiller lorsque nous déciderons de la levée progressive de ces mesures prises. Car la crainte majeure serait une levée anarchique de ces mesures à cause d’une pression sociale. Et Il faut le reconnaître, le Burkina Faso est un pays pauvre à économie fragile avec une grande partie de sa population qui vive quasiment au jour le jour. Comme quelqu’un le disait : « En matière de Covid 19, Il ne s’agit pas de prendre les bonnes décisions, mais de prendre les décisions les moins mauvaises. » Par ailleurs, tous les encouragements vont à tous les agents de santé, et même au-delà, qui d’une manière où d’une autre, fournissent tant d’efforts sincères pour la prise en charge des patients mais aussi pour endiguer cette crise sanitaire. Car nous sommes dans une crise qui pourrait durer encore des mois. Une mention spéciale aux personnels « réquisitionnés » qui font du mieux de leur capacité pour la prise en charge des malades. Dr Arouna LOURÉ

Like it? Share with your friends!

Quelle est votre réaction?

Enervé Enervé
0
Enervé
confus confus
0
confus
Echec Echec
0
Echec
Amusant Amusant
0
Amusant
geek geek
0
geek
J'adore J'adore
0
J'adore
lol lol
0
lol
omg omg
0
omg
win win
0
win
Team2Faso